Définition de la Magie

De même que pour la Wicca présentée dans ses généralités, je vais tenter de présenter ce qu’est la Magie, ce qui n’est pas quelque chose de facile en soi. Il va me falloir déterminer un certain nombre de positions que j’ai adoptées au sein de mon parcours et défaire un certain nombre de clichés qui nuisent au sérieux du « Grand Art ».

La Magie pourrait se définir simplement comme étant la maîtrise qu’exerce quelqu’un sur les énergies qui l’entoure. La Magie est donc une modification de l’équilibre énergétique. Cette modification peut avoir des conséquences positives mais aussi des conséquences négatives en cas d’erreur. D’où l’intérêt de savoir exactement ce que l’on veut et d’assumer ensuite.

Pour ‘faire de la Magie’, il faut savoir percevoir de l’énergie par l’esprit, une compétence qui s’acquiert avec de la pratique. Cette perception doit permettre de la modifier par volonté. Deux outils essentiels : un esprit ouvert et de la volonté. Le reste n’est que symbole.

 

Pour préciser cette définition…

Comme le laisse entendre la dernière partie de la définition ci-dessus, la Magie n’est pas faite pour s’amuser. Ce n’est pas un jeu ou un truc « trop cool ! » Personne ne verra de boule de feu se déplacer et exploser une fenêtre ou d’objets en lévitation. Cela ne peut pas être. Dans le cas où vous me prétendriez que si, je demande à voir !

La Magie est avant tout un acte sacré et spirituel : il s’agit d’établir un contact avec les forces divines qui nous entourent et de les maîtriser. Je parle de l’énergie en tant que force divine car dans le cadre de ma pensée Wicca, le monde est un ensemble d’énergies qui sont toutes une composante de l’ensemble Dieu/Déesse. Il convient donc de s’y livrer avec conscience et respect. D’autant plus, et je sens que je me répète, que la manipulation de telles forces comporte des risques pour soi et pour les autres : la moindre erreur peut être néfaste, causer plus de problèmes qu’elle ne devait en résoudre ou tout simplement finir en catastrophe irréparable, en perte définitive de ce que l’on cherchait à sauver par exemple (perte de la paix entre deux êtres alors que l’on cherchait à en apaiser les tensions ; je reviendrai à cet exemple après). Il faut donc apprendre et l’apprentissage prend du temps, de la réflexion et du recul.

La Magie ne vise pas à faire de mal à autrui. De par la nature des principes Wiccans, je respecte ce commandement qui me semble suprême. Ce n’est pas simplement par esprit de foi religieuse en des préceptes. Tout le monde devrait comprendre et admettre le bien fondé de ce respect de la vie d’autrui. Cette pensée devrait être purement morale : quand on est capable de générer un acte magique, il est un devoir de se montrer responsable et de ne pas en abuser à tort et à travers.

Très important à comprendre et à admettre : la Magie est certes puissante mais elle ne fera jamais les choses à votre place. Avant d’avoir recourt à de telles pratiques, il faut avoir fait et il faudra faire le maximum à échelle humaine pour que les choses évoluent dans le bon sens. Un exemple simple : si vous cherchez à apaiser des tensions entre deux êtres pour faire revenir la paix entre eux, le rituel au cours duquel vous manipulerez l’énergie afin de détruire les tensions et instaurer un climat serein (énergie positive en quelque sorte) ne peut pas se suffire à lui-même. Si entre ces deux personnes il n’y a pas d’effort concret pour évoluer et changer ce qui bloque dans la relation (amitié, collègue, amour ou autre), eh bien le rituel ne fonctionnera pas. De même, et cela est un cas que j’ai expérimenté, si je tente d’apaiser la douleur de quelqu’un, le rituel fonctionnera si la personne cesse de solliciter de trop la partie mise à mal ; le rituel ne fonctionnera pas si la personne continue de solliciter la partie mise à mal. La plupart du temps, l’apaisement dure dans le temps (quelques heures à quelques jours) mais la douleur revient si rien n’est fait pour la zaper totalement et physiquement. La magie est donc un outil puissant qui influe sur le physique, mais elle est dépendante de ce qu’effectue le monde physique pour accroître ses effets.

La Magie ne peut avoir d’effet que si vous avez la volonté de la maîtriser. Il ne s’agit pas de faire de rituel juste pour dire de faire tel rituel. Si vous ne le vivez pas et si vous vous contenter de le jouer (comme une pièce de théâtre), rien ne se produira.

Comment maîtriser l’énergie ?

L’énergie est partout autour de nous, dans toutes les choses vivantes ou inertes. Je la décline de la façon suivante (c’est ma façon de voir, vous pouvez ne pas être d’accord et la voir autrement, le principal est de se retrouver dans sa pratique personnelle) : il y a l’énergie en elle-même, la force divine qui anime le monde. Ce divin se divise en deux grandes forces : la partie mâle (le Dieu) et la partie femelle (la Déesse), deux énergies complémentaires et opposées, une dualité nécessaire. Ces forces divines contiennent d’autres forces qui sont à la fois en elles-mêmes et indépendantes d’elles : les diverses entités du monde astral (monde astral = le plan énergétique, miroir et ombre du plan physique), les éléments etc. Dans cette catégorie nous sommes aussi compris, car nous, humains et êtres vivants à divers degrés, avons une âme, un esprit. Il nous permet de penser et d’appréhender les choses à travers les sens et les capacités que nous offrent notre corps. D’où le ‘divers degrés’ de la phrase précédente : les animaux sont animés d’un esprit mais il me semble qu’il ne vaille pas toujours le nôtre – à moins que vous ne vous considériez au même niveau mental qu’un poisson ou qu’un moineau. Pour en revenir à cette histoire d’âme et d’esprit, le corps n’est pas le seul réceptacle de ce qui nous entoure : quand on pratique la magie on apprend à ressentir avec l’esprit le monde énergétique, les énergies qui nous entourent, un peu comme le corps ressent le monde physique avec les sens. Si l’esprit parvient à appréhender cette réalité, c’est qu’il lui appartient quelque peu, qu’il n’y est pas étranger. C’est alors qu’intervient le terme récurrent du vocabulaire ésotérique des rituels de magie : « visualiser ». Visualiser ce n’est pas imaginer. C’est voir les énergies qui nous entourent avec l’esprit et savoir les diriger dans le sens que l’on souhaite avec la volonté. Une fois que, par divers entraînements tels que les méditations ou autres, nous avons appris à sentir et à manipuler l’énergie, nous sommes prêts à exercer de plus grandes forces dans des buts précis. Mais en avons-nous toujours la sagesse ? Ce n’est pas certain…

Pratiquer dans un cercle ? Pourquoi ?

Il est quasiment reconnu par tous les pratiquants que le fait de dresser un cercle est un moyen de se prémunir de certains dangers. Il empêcherait de venir à nous les choses néfastes (entités, énergies, mauvais retours immédiats). Je mets ce verbe au conditionnel car j’ai l’intime conviction que dans le cas où nos intentions le permettent, ou dans le cas ou nous serions déconcentrés par le doute, l’angoisse ou autre sentiment violent, le cercle ne sert à rien puisque nous sommes nous-même le vecteur de ce qui pourrait être mauvais.

Pour moi le cercle représente cette protection bien que je me sois permise de pratiquer sans lui à certains moments. Il m’apparaît surtout comme une première étape de concentration avant le rituel. C’est le moment où j’admets que je suis sûre de ce que je veux accomplir, que je me concentre pour toucher ma propre énergie. Dès cet instant je la projette en ce fameux cercle (matérialisé physiquement au préalable si besoin est pour des questions de concentration). Une fois cela fait, la conscience de l’esprit est assez aiguisée pour toucher le reste du monde. Je me suis habituée à appeler alors à moi les éléments afin que leur énergie accompagne et se couple à la mienne. Ils renforcent l’espace du cercle qui fait alors office de concentrateur d’énergie et font souvent parties des énergies que j’enverrai vers mon but dans l’acte de magie.

Je conseille le cercle aux débutants. Il constitue un exercice de concentration mentale et énergétique intéressant qui est une étape importante dans la maîtrise des choses. Il est moins épuisant de travailler dans cette bulle qui concentre pour vous l’énergie en son sein. Si d’aventure vous trouviez le cercle inutile, libre à vous de faire sans bien entendu.

 

Les grandes étapes d’un rituel dit « classique »

Tous les rituels que j’ai pratiqués étaient personnels. Je trouve que c’est plus facile d’opérer avec quelque chose que l’on a soi-même créé, quelque chose dont on sait l’utilité, plutôt que de prendre le rituel de quelqu’un d’autre et de ne pas comprendre pourquoi telle ou telle chose doit être effectuée parce que les choix symboliques sont propres.

Mes rituels suivaient généralement le schéma suivant qui s’apparente quelque peu au schéma classique :

-Installation d’un autel, d’un lieu de célébration ou de rituel, avec à disposition tous les outils dont j’aurais besoin.

-Création du cercle (par visualisation avec ou sans matérialisation physique, avec une formule ou non).

-Appel des éléments avec une formule d’appel (les énergies des 4 éléments : Terre (généralement associée au Nord, leur symbolique sera généralement orientée au Nord sur l’autel, ou sur un endroit du cercle), Air (associé à l’Est), Feu (associé au Sud), Eau (associé à l’Ouest), même si je vous avoue que je ne me balade pas avec une boussole et que ces symbolique cardinales passent souvent à la trappe.

-Enoncé des intentions, du but que l’on souhaite atteindre.

-Invocation des divinités, des entités dont on souhaiterait l’aide ou la force.

-Rassembler les énergies : se fait de diverses manière : danse, chant, méditation, ‘incantations’, etc.

-Accomplissement du rituel : faire ce qu’on a à faire pour arriver à son but : visualisation, ou autres actions diverses et variées basées sur la symbolique pour orienter l’esprit vers le but. Acte de volonté.

-Remercier les Déités.

-Remercier les éléments, libérer les éléments.

-Se recentrer par enracinement, ou en mangeant et buvant (un gâteau par exemple et de l’eau), si possible.

-Dissoudre le cercle.

Désormais ? Mes rituels suivaient généralement le schéma suivant ai-je affirmé plus haut… Suivaient. C’est curieux non ? Pourtant quand je prends du recul c’est logique. Au début, beaucoup moins assurée que maintenant, je souhaitais tout bien préparer, tout bien  mener avec mes petites formules clefs et mes chers symboles. Avec le temps j’ai pris de l’assurance et de la confiance en moi. J’ai appris à faire confiance à ma seule volonté. Il m’arrive de pratiquer sans aucun support symbolique. Bien sûr, il m’arrive encore de recourir à quelques symboles et quelques textes préparés à l’avance, mais cela relève plus du le plaisir de m’investir que dans le besoin express.

Les outils utiles ou non ? 

Certains prétendront que les outils sont indispensables, d’autres diront qu’ils sont inutiles… Comme toujours les avis divergent parmi les concernés.

Moi je les pense utiles dans le sens où ils servent à canaliser l’attention, à guider symboliquement pour atteindre le but et ne pas se sentir seul et démuni en début de pratique. Maintenant, quand je n’ai pas d’outils sous la main ou que je ne souhaite pas pratiquer avec, je pratique sans, n’opérant qu’avec la force de mon esprit, ma volonté. C’est aussi bien, aussi efficace surtout.

Quelques exemples d’outils que j’utilise de temps à autre et leur symbolique :

Quand j’utilise des bougies, c’est pour symboliser la présence des forces que j’invoque. Néanmoins je ne me fis pas à leurs couleurs. Je me moque de leur aspect si ce n’est par soucis d’esthétique, ce qui est bien dérisoire, je l’admets. Tant qu’il y a une flamme en guise de symbole c’est le principal.

J’utilise de l’encens. Cette chose est vraiment agréable et m’aide à me centrer, l’encens c’est l’odeur du rituel, l’empreinte de ma spiritualité, de mes méditations. C’est aussi l’offrande que je donne à l’élément Air ou aux dieux. Associer l’encens à une correspondance précise  dans l’action d’un rituel est une forme de symbolique. Elle peut aider à opérer dans le sens du rituel : se focaliser sur la réussite par exemple. Mais ce n’est pas une vérité générale. Chacun ses idées sur les symboles.

J’utilise un athamé et parfois une baguette pour créer mon cercle, ces objets étant vus en tant que catalyseur de l’énergie. Mon athamé est un petit poignard en acier acheté lors d’une fête médiévale. Il n’est pas seulement ce catalyseur d’énergie dans ma pratique, c’est aussi l’objet qui symbolise mon engagement auprès des divinités de mon Panthéon.

J’utilise une symbolique de pentagramme que je place sur mon autel pour signifier l’harmonie entre les énergies invoquées. C’est aussi un puissant symbole de protection selon les uns et les autres. Pour moi c’est un principe d’harmonie.

J’utilise parfois deux coupelle, l’une remplie d’eau en offrande à l’élément eau, l’autre remplie de sel en offrande à l’élément terre. Le sel que je charge d’ailleurs en énergie protectrice en fin de rituel et que je dépose sur mon appuie de fenêtre.

Pour invoquer certaines divinités j’utilise certaines cartes de mes oracles des Déesses et des Maîtres ascensionnés.

Souvent, lorsque je ritualise avec des objets, j’allume une première bougie que j’appelle le « feu de la prêtresse », elle symbolise ma foi et ma présence dans le rituel. A côté j’ai un calice (une coupe à glace en verre, pas besoin de gobelet en argent massif comme certains préjugés l’ordonnent) que je remplis d’eau et que je consomme pour diverses raisons : à la fin du rituel en l’honneur des dieux et de la vie / ou dans une démarche de purification lors de certaines célébrations / ou en cours de célébration, en l’honneur d’une une divinité donnée afin de la célébrer, avant de méditer sur elle, de communier avec elle (souvent Hécate, Cernunnos ou Gaia).

Quand j’ai préparé mon rituel et que je l’ai consigné dans mon livre des ombres, il fait partie du matériel de ma pratique.

En ce qui concerne les correpondances, j’ai précisé que la couleur et l’aspect des bougies m’importait. Cela dit, j’ai aussi parlé d’accepter les correspondances personnelles ou non pour l’encens. Cette question de la correspondance m’a longtemps posée problème. J’avais dû mal à accepter des idées toutes faites sur lesquelles je n’ai pas de prises, mais être lâchée dans l’inconnu me faisait peur. J’ai résolu le problème au fil de mes recherches et de mes expériences. La correspondance est un symbole, un autre outil de la concentration. On peut accepter un symbole universellement reconnu dans un premier temps et vivre des choses qui modifient notre perception du symbole : c’est ce que j’appelle la correspondance personnelle.

La pratique avec laquelle on se sent familière sera plus puissante car elle ne nous met pas mal à l’aise. D’où l’intérêt de chercher et d’user de nos correspondances personnelles, de n’user que des outils qui nous conviennent, de procéder de la façon qui nous convient le mieux dans l’élaboration et la réalisation du rituel. La pratique magique peut être agréable et devenir un allié de poids. Néanmoins il faut garder à l’esprit qu’elle n’est pas la solution à tous les problèmes, il ne faut pas oublier que nous avons des prises physiques sur ce qui nous entoure. Ne pas oublier que nous devrions nous garder de choses qui nous semblent injustes moralement ou impropre car dans ce cas nous serons mal à l’aise et nous avons plus de chance de provoquer quelque effet indésirable. Je sais bien que de tels avertissements ne gardent pas le monde de personnages qui useraient de leurs talents pour nuire aux autres. D’où l’intérêt de cultiver une vision équilibrée de la vie : ne pas être bisounours et naïf sans être pour autant malsain et immoral. Etre dans le juste milieu.

La Magie est dans la Nature, dans la Vie.

La Magie c’est avant tout ce que nous sommes, ce que nous voyons et ce que nous ressentons autour de nous : la Nature !

Publicités

23 commentaires pour Définition de la Magie

  1. Gaea dit :

    Et bien voila encore une lecture de toi qui me conforte dans mes actions savait tu que j utilisais l eau et le sel comme si cela allait de soit et je decouvre ici meme qu elle en est la signification reelle et que cela fait partie a par entiere des pratiques … J en suis encore sous le choc!!!!
    Comme quoi les mediums wiccan existent bel et bien
    Encore merci a toi….

  2. Sylvie TM dit :

    Vos récits me rejoignent d’une manière à ébranler mes chakras (d’une façon positive et pleine d’espoir) – merci encore d’être là et merci à la vie de m’avoir mis sur votre chemin.

  3. nogues dit :

    super interessant tout cela vraiment / s il est possible de discuter avec toi pour en savoir plus ca serait génial : isa

  4. Cayenne dit :

    C’est tout a fait ce que je vis !
    Il n’y a rien de plus a dire aux « sorciers » qui se cherchent !
    C’est excatement ca !
    Quand on est guidé vers la magie,chacun ressent ses « évidences »,comme je les apelle !
    Vous allez chercher sur le net un rituel afin d’atteindre votre but,mais celui ci ne servira a rien appliqué tel que . Il doit vous servir à vous inspirer pour créer VOTRE rituel.
    Le tout est de CROIRE, en vos symboles, en vos Dieux, en vos anges, ou Forces ou autres noms que vous choisirez !
    Croire en votre force ,pouvoir, don….
    A toute la communauté, je vous souhaite d’être guidé et inspiré !
    Et Bravo à toi pour ces articles si bien construis !
    Il n’est pas facile de mettre des mots sur la magie et je trouve que tu la représente trés bien !

    • Salvaquaria dit :

      Les mots sont difficile à trouver, c’est quelque chose d’indescriptible au fond. Mais si je peux éclairer certains principes c’est tant mieux ! Merci de m’avoir lue et je suis heureuse de voir que l’on partage la même vision !

      Amicalement,
      Salvaquaria

  5. Cayenne dit :

    Je cherchais une réponse, tu l’a été !
    Merci

  6. Noémie dit :

    Très beau site, je suis vraiment heureuse de l’avoir découvert!

  7. Nana, punkiss. dit :

    J’aime beaucoup comment tu décrit la magie. 🙂 Et puis ta façon de voir ressemble un peu à la mienne.

    Merci d’avoir fait se site pour aider les jeunes wiccan !! :DD

  8. Ragot Nox dit :

    C’est exactement cela!!!!!!! Vous représentez la magie telle qu’elle est vraiment. Vous la décrivez au détail même. Je n’ai jamais lu ou entendue une personne la décrire comme vous le faites, donc merveilleusement bien. C’est bien de savoir que d’autres personnes pensent comme vous. Comme quand je regarde les étoiles, je me dis qu’une autre personne est en trains de les regarder et ma solitude s’en va. Ok, je m’égare… Merci de nous partager votre point de vu. 🙂
    Merci, de nous impliquez dans ce que vous êtes. Merci de nous faire confiance, en publiant tout cela sur le net. Merci, tout simplement.

  9. genialefab dit :

    Cet article résume merveilleusement bien la magie et m’éclaire sur bien des points concernant les rituels et le cercle.
    Merci de me faire sentir que je ne suis pas la seule.

  10. soju dit :

    Bonjour depuis le début de mon adolesance je resent un besoin d aller voir des sites de sorcellerie et regarder des truc paranomal j ai même acheter un genre de grimoir sur les vampire . C’est bizzard j ai une sensation de chaleur quand je mais ma min a 5 centimetre d un objet defois quand je suis seul j ai une douce brise d aire dans mon dos et dans mes reves j ai des vision voila je suis majeur et sa me le fait encore et toujours pourvez vous m eclairé svp merci je suis un peut perturber repondez moi si vous pouvez

    • Salva dit :

      Peut-être êtes-vous sensibles aux énergies et aux entités. Je pense que vous pouvez apprendre à tolérer ces manifestations en vous protégeant si vous les craignez ou en les explorant si vous ne sentez pas de danger. Méditation, apprentissage sont des bons points de départ.

  11. petit colibri dit :

    Bonjour,

    Avant tout merci d’être celle que vous êtes. Cela fait déjà des années que j’ai découvert plusieurs de mes capacités pas encore développé. (rêves prémonitoires, ressentir les énergies aussi bien esprits que dans les arbres par le visuel astral, tarot, pendule et ampathe)
    Je me recherche depuis longtemps dans la religion, et me sens encore plus revivre en vos textes. Merci.
    Je suis à la recherche de l’énergie au-
    delà de ce que je peux voir (Dieu, anges et déesses).
    Je suis tombé par « hasard » sur votre blog, le destin m’a peut être donné un coup de pousse pour trouver ma voie.
    Je souhaite par ailleurs rencontrer des personnes qui pensent comme vous pour justement ne pas poser un jugement trop rapide même si ce n’ai pas mon droit.

    Merci.

    Paix et Lumière à tout être sur terre.

    • Salva dit :

      Merci à vous. C’est quand je vois que mon partage est accueilli et respecté que j’ai envie de continuer à écrire ici.
      Bien à vous,
      Salva.

  12. Shymouniac dit :

    Pour moi la magie est partout sur Gaia et dans l’univers et nous faisons partie intégrante du tout, donc elle est indéniablement en nous. Mais la ou je la vois vraiment c’est dans les yeux de mes enfants.

  13. Snake dit :

    Bravo pour cet article très juste, très clair et très bien écrit.
    Vous (tu?) avez su capter l’essence même de la magie. Je vous rejoins dans tous les propos de cet article. Que la communauté « magique » soit divisée n’a aucun sens, à chaque praticien sa pratique.
    Je n’ai jamais eut besoin de cercle.
    Je n’ai jamais reconnu l’existence du triple choc de retour.
    Mais je n’en suis pas morte… Je n’ai jamais eut de conséquences néfastes (autre que « le rituel ne marche pas », à mes débuts). Mes intentions étaient toujours pures en pratiquant cela doit être pour ça. Qui sait?
    Tout est une question de foi, de respect de soi et de la vie, et de confiance.
    Bonne continuation à vous!

  14. Crysalide Skye dit :

    J’aime beaucoup ta vision! C’est très agréable de voir une présentation de la magie dans toute sa splendeur et ses possibilités sans se retrouver dans Harry Potter ( j’adore les romans mais la magie c’est pas ça…) ou le seigneur des anneaux (même chose) la magie c’est avant tout spirituel. C’est avant tout une découverte de soi et de la force que l’on peut puiser dans notre quotidien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s